summaryrefslogtreecommitdiffstats
path: root/chapitres/AVD-Dedekind.tex
diff options
context:
space:
mode:
authorFabrice (iLiburu) <Fabrice.Orgogozo@gmail.com>2011-06-08 15:59:01 (GMT)
committerFabrice (iLiburu) <Fabrice.Orgogozo@gmail.com>2011-06-08 15:59:01 (GMT)
commitfb71e360394fbd1a3cf95ffd33699b64a68b606e (patch)
tree34e854be55dd91275838b1a433ab38ff720c4da5 /chapitres/AVD-Dedekind.tex
parentd90e709ac26aa66cdf02f4ddd81e074c7d2717b3 (diff)
downloadgalois-fb71e360394fbd1a3cf95ffd33699b64a68b606e.zip
galois-fb71e360394fbd1a3cf95ffd33699b64a68b606e.tar.gz
galois-fb71e360394fbd1a3cf95ffd33699b64a68b606e.tar.bz2
[AVD-D] EVT localement compact sur corps *valué* (non discret) est de dimension fini
Il y a un énoncé plus général dans [BNT] mais il semblerait que l'on puisse s'en passer. (Et, in fine, les énoncés sont équivalents compte tenu de la description des corps localement compacts que l'on cherche à établir...)
Diffstat (limited to 'chapitres/AVD-Dedekind.tex')
-rw-r--r--chapitres/AVD-Dedekind.tex42
1 files changed, 42 insertions, 0 deletions
diff --git a/chapitres/AVD-Dedekind.tex b/chapitres/AVD-Dedekind.tex
index b54470d..8656e84 100644
--- a/chapitres/AVD-Dedekind.tex
+++ b/chapitres/AVD-Dedekind.tex
@@ -335,6 +335,48 @@ sur un corps valué complet non discret est complet et fermé.
Ceci a été vu au cours de la démonstration précédente.
+\begin{proposition2}
+\label{EVT localement compact sur corps valué est de dimension finie}
+Tout espace vectoriel topologique localement compact
+sur un corps valué non discret est de dimension finie.
+\end{proposition2}
+
+\begin{démo}
+Soient $V$ un voisinage compact de l'origine et $μ
+∈ K$ tel que $0<|μ|<1$. Il existe un nombre \emph{fini} d'éléments
+$v_i ∈ V$ tels que $V$ soit contenu dans
+la réunion $⋃_i (v_i + μV)$. Soit $F$ le sous-$K$-espace
+vectoriel engendré par les $v_i$ ; il est de dimension finie
+donc fermé. L'espace topologique quotient $G=E/F$
+est donc \emph{séparé}. L'image $W$ de $V$ dans $G$
+est un voisinage compact de l'origine : l'image d'un compact
+est compact et l'application $E ↠ G$ est ouverte,
+comme il résulte immédiatement de la définition
+de la topologie quotient et du fait que si $U$ est
+ouvert dans $E$, l'ensemble $U+F$ l'est également.
+Par construction $W ⊆ μW$ — c'est-à-dire $μ^{-1}W ⊆ W$ —
+d'où, par récurrence, $μ^{-n} W ⊆ W$ pour chaque $n ≥ 1$.
+Soit $x ∈ G$. L'application $λ ↦ λ x$ étant
+continue en $λ =0$ et $μ^n$ tendant vers zéro
+il existe $n$ tel que $μ^n x ∈ W$ et, par conséquent,
+$x ∈ W$. Ainsi $W=G$ si bien que $G$ est un $K$-espace
+vectoriel topologique \emph{compact}. Nous allons montrer
+que, le corps valué $K$ étant non discret, le quotient $G$
+est nécessairement trivial. Ceci suffit pour conclure.
+Un espace vectoriel topologique compact étant complet,
+c'est naturellement espace vectoriel topologique sur le
+complété de $K$. On peut donc supposer $K$ complet.
+Si $G$ est non trivial, il contient une droite,
+nécessairement fermée et isomorphe à $K$ (cf. \emph{supra}).
+Il en résulte que $K$ est compact. C'est absurde :
+l'application continue $λ ↦ |λ|$ est non bornée,
+comme le montre la suite $μ^{-n}$.
+CQFD.
+%EVT I.15
+\end{démo}
+
+
+
\subsection{Exemples}
Exemple : valuation de Gauß sur $k(X)$ (\cite[VI]{Local@Cassels}).