summaryrefslogtreecommitdiffstats
path: root/chapitres/brauer.tex
diff options
context:
space:
mode:
authorFabrice (eramangarria) <Fabrice.Orgogozo+git@gmail.com>2013-03-18 21:21:39 (GMT)
committerFabrice Orgogozo <Fabrice.Orgogozo+git@gmail.com>2013-03-18 21:21:39 (GMT)
commit1fc640fd671a4699eb95386b4d947f70eb48dc31 (patch)
treedd8172d4f47ab6c10e910e6ce609a6e2491b74a1 /chapitres/brauer.tex
parent327b584b8cfd0a745e3cbbd5d4b21df419df9081 (diff)
downloadgalois-1fc640fd671a4699eb95386b4d947f70eb48dc31.zip
galois-1fc640fd671a4699eb95386b4d947f70eb48dc31.tar.gz
galois-1fc640fd671a4699eb95386b4d947f70eb48dc31.tar.bz2
[bib,Azu] ajout d'une référence (+ mini-modification)
Diffstat (limited to 'chapitres/brauer.tex')
-rw-r--r--chapitres/brauer.tex12
1 files changed, 6 insertions, 6 deletions
diff --git a/chapitres/brauer.tex b/chapitres/brauer.tex
index 0ea89e7..096b4e6 100644
--- a/chapitres/brauer.tex
+++ b/chapitres/brauer.tex
@@ -1066,10 +1066,9 @@ d'où, en considérant $X=-1$,
\]
Écrivons $A$ sous la forme
\[
-A=\troistrois{0}{-x_\k}{x_\j}{x_\k}{0}{-x_\i}{-x_\j}{x_\i}{0}.
+A=\troistrois{0}{-x_\k}{x_\j}{x_\k}{0}{-x_\i}{-x_\j}{x_\i}{0}
\]
-Calculons la transformée de Cayley de $A$ :
-on a
+et calculons sa transformée de Cayley. On a
\[
(1+A)^{-1}=\frac{1}{1+x_\i²+x_\j²+x_\k²}
\left( \begin {array}{ccc}
@@ -1082,8 +1081,9 @@ x_\k x_\i-x_\j & x_\j x_\k +x_\i& 1+x_\k²
expression que l'on peut obtenir en appliquant par exemple la formule de Cramer,
exprimant l'inverse d'une matrice en terme du déterminant et de la transposée de
sa comatrice ; en multipliant cette matrice par $1-A$,
-on obtient la matrice $c(1+x_\i \i + x_\j \j + x_\k \k)$
-(cf. \ref{H vers special orthogonal}, démonstration).
+on obtient la matrice $c(1+x_\i \i + x_\j \j + x_\k \k)$,
+image de $1+x_\i \i + x_\j \j + x_\k \k$ par le morphisme
+$c: 𝐇^×(K) → \mathtextrm{SO}₃(K)$ (cf. \ref{H vers special orthogonal}, démonstration).
Il n'est maintenant pas difficile d'achever la démonstration du théorème.
Commençons par quelques notations : pour chaque $μ∈\{1,\i,\j,\k\}$, notons $V_μ(K)$
@@ -1164,7 +1164,7 @@ de $𝐇^×(K) → \SOrth₃(K)$. \XXX
\subsubsection{Seconde démonstration du théorème \ref{parametrisation
Euler-Hamilton-Cayley} par décomposition en réflexions}
Nous supposons maintenant que $K$ est un \emph{corps}.
-Il est bien connu (\cite{}) que tout élément du groupe
+Il est bien connu (\cite[théorème 3.20]{GA@Artin}) que tout élément du groupe
$\SOrth₃(K)=\SOrth(\Im 𝐇(K))$, et plus généralement
du groupe spécial orthogonal d'une forme quadratique non dégénérée,
est produit d'un nombre \emph{pair} de réflexions, c'est-à-dire d'éléments $s_r$ de la forme