summaryrefslogtreecommitdiffstats
diff options
context:
space:
mode:
authorDavid A. Madore <david+git@madore.org>2019-01-23 12:45:58 (GMT)
committerDavid A. Madore <david+git@madore.org>2019-01-23 12:45:58 (GMT)
commitdcb28eb0a53441d90313d8c0c5edc9495031ed5b (patch)
treea1bd6753be7d74da7acba033c435563bbb26b3c1
parent930ce124214fb3003c63dee440add8d4d675ea65 (diff)
downloadinf105-dcb28eb0a53441d90313d8c0c5edc9495031ed5b.zip
inf105-dcb28eb0a53441d90313d8c0c5edc9495031ed5b.tar.gz
inf105-dcb28eb0a53441d90313d8c0c5edc9495031ed5b.tar.bz2
Typo (thanks, Antoine).
-rw-r--r--tp2.tex2
1 files changed, 1 insertions, 1 deletions
diff --git a/tp2.tex b/tp2.tex
index 9f33e8d..a33ef16 100644
--- a/tp2.tex
+++ b/tp2.tex
@@ -150,7 +150,7 @@ des règles de production autorise l'utilisation de métacaractères
c'est-à-dire que JavaCC note $X|Y$ pour un choix entre $X$ et $Y$,
ainsi que $X{*}$ pour un nombre quelconque de répétitions de $X$ et
$X{+}$ pour la variante imposant au moins une répétition et $X{?}$
-pour un $X$ factultatif (les parenthèses permettent par ailleurs de
+pour un $X$ facultatif (les parenthèses permettent par ailleurs de
grouper). En principe, on pourrait éliminer l'utilisation de ces
métacaractères en s'inspirant de la manière dont on démontre que tout
langage rationnel est algébrique (par exemple $X\rightarrow Y{*}$ peut