summaryrefslogtreecommitdiffstats
path: root/controle-20091124.tex
diff options
context:
space:
mode:
authordavid <david>2009-11-18 17:54:46 (GMT)
committerdavid <david>2009-11-18 17:54:46 (GMT)
commit45c9e74d2fc91a01f24e083e192500018bf4d3de (patch)
tree3550c00a653519c4015213378e7f72ea195ca8d6 /controle-20091124.tex
parentd24a5e6dbdf3a9aba9cc115d4947b072d2b0543f (diff)
downloadinfmdi720-45c9e74d2fc91a01f24e083e192500018bf4d3de.zip
infmdi720-45c9e74d2fc91a01f24e083e192500018bf4d3de.tar.gz
infmdi720-45c9e74d2fc91a01f24e083e192500018bf4d3de.tar.bz2
Various minor corrections and modifications.
Diffstat (limited to 'controle-20091124.tex')
-rw-r--r--controle-20091124.tex24
1 files changed, 12 insertions, 12 deletions
diff --git a/controle-20091124.tex b/controle-20091124.tex
index 98eaf11..bbc62dc 100644
--- a/controle-20091124.tex
+++ b/controle-20091124.tex
@@ -97,7 +97,7 @@ $745\,330\,964 \times 390\,158\,565 = 290\,797\,259\,507\,306\,660$.
\begin{corrige}
(A) (1) On a $10 \equiv 1 \pmod{9}$ donc $10^n \equiv 1^n \equiv
- 1\pmod{9}$. (2) Si $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i 10^i$ (avec $a_i
+ 1\pmod{9}$. (2) Si $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i\, 10^i$ (avec $a_i
\in \{0,1,2,\ldots,9\}$) est l'écriture en base $10$ d'un entier
naturel $A$, alors $A \equiv \sum_{i=0}^{+\infty} a_i \pmod{9}$
puisque $10^i \equiv 1$ comme on vient de le voir : on a bien montré
@@ -137,7 +137,7 @@ $745\,330\,964 \times 390\,158\,565 = 290\,797\,259\,517\,306\,660$.
(B) (1) On a $10 \equiv -1 \pmod{11}$ donc $10^n \equiv (-1)^n \equiv
1\pmod{11}$, c'est-à-dire concrètement que $10^n$ vaut $+1$ ou $-1$
modulo $11$ selon que $n$ est respectivement pair ou impair. (2) Si
- $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i 10^i$ (avec $a_i \in
+ $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i\, 10^i$ (avec $a_i \in
\{0,1,2,\ldots,9\}$) est l'écriture en base $10$ d'un entier
naturel $A$, alors $A \equiv \sum_{i=0}^{+\infty} (-1)^i a_i
\pmod{11}$ puisque $10^i \equiv (-1)^i$ comme on vient de le voir :
@@ -197,7 +197,7 @@ $10^{6k+i} \equiv 10^i \pmod{7}$ : ainsi, dans la table ci-dessus,
l'indice $i$ peut se lire modulo $6$.
\leavevmode\hphantom{(C)} (2) D'après ce qu'on vient d'expliquer, un
-entier naturel $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i 10^i$ (écrit en décimal)
+entier naturel $A = \sum_{i=0}^{+\infty} a_i\, 10^i$ (écrit en décimal)
est congru modulo $7$ à la somme de ses chiffres décimaux $a_i$ chacun
multiplié par une valeur dans $\{\pm 1, \pm 2, \pm 3\}$ donnée (en
fonction de $i$ modulo $6$) par la table ci-dessus : c'est-à-dire $a_0
@@ -224,7 +224,7 @@ $6$\hphantom{\textbackslash $i\rightarrow$}&$6$&$4$&$5$&$1$&$3$&$2$\\
\end{center}
\noindent Avec ce tableau, pour calculer la classe modulo $7$ de $A =
-\sum_{i=0}^{+\infty} a_i 10^i$, il suffit de sommer les valeurs des
+\sum_{i=0}^{+\infty} a_i\, 10^i$, il suffit de sommer modulo $7$ les valeurs des
cases de chaque chiffre (la ligne étant déterminée par la valeur $a_i$
du chiffre décimal en question, et la colonne par l'exposant $i$
modulo $6$ de la puissance de $10$ utilisée). Il s'agit simplement
@@ -264,7 +264,7 @@ $13$ modulo $19$ ?
rendre compte que $19+13 = 32$ convient pour des raisons de
symétrie. Pour procéder de façon plus systématique, cherchons une
relation de Bézout entre $19$ et $13$, qui sont visiblement premiers
- entre eux (et ceci va de toute façon le confirmer) : on a $19 = 13 +
+ entre eux (et ceci va de toute façon le confirmer) : on a $19 = 1\times 13 +
6$ puis $13 = 2\times 6 + 1$ donc le pgcd est bien $1$, et on a $1 =
13 - 2\times 6 = 3\times 13 - 2\times 19$. Ainsi, d'après un
résultat du cours (version « effective » du théorème chinois), un
@@ -293,7 +293,7 @@ est multiple de $19$ ?
(B) Se terminer par $23$ en base $10$ signifie être congru à $23$
modulo $100$. Cherchons une relation de Bézout entre $100$ et $19$
qui sont premiers entre eux : on a $100 = 5\times 19 + 5$ et $19 =
- 3\times 5 + 4$ et $5 = 4 + 1$ donc $1 = 5 - 4 = 4 \times 5 - 19 = 4
+ 3\times 5 + 4$ et $5 = 1\times 4 + 1$ donc $1 = 5 - 4 = 4 \times 5 - 19 = 4
\times 100 - 21 \times 19$. Ainsi, d'après un résultat du cours
(version « effective » du théorème chinois), un nombre congru à $23$
modulo $100$ et à $0$ modulo $19$ (i.e., divisible par $19$) est
@@ -324,7 +324,7 @@ et à $2$ modulo $3$, et à $3$ modulo $5$, et à $4$ modulo $7$.)
congruences de ce genre, il vaut mieux les trouver de même taille
et, si possible, vérifiant une relation de Bézout simple : le plus
économique est donc de mettre $2$ avec $7$ et $3$ avec $5$, ce qui a
- le bon goût que $15-14 = 1$ est une relation de Bézout évidente
+ le bon goût que $1\times 15 - 1\times 14 = 1$ est une relation de Bézout évidente
entre $3\times 5$ et $2\times 7$. Par tâtonnement, on trouve que
$11$ (et exactement les nombres de sa classe modulo $14$) est congru
à $1$ modulo $2$ et à $4$ modulo $7$, et que $8$ (et exactement les
@@ -425,7 +425,7 @@ primitifs ?
\begin{corrige}
(A) (1) On peut par exemple remarquer que le polynôme $f = t^2 + t - 1
- \in \mathbb{F}_3[t]$ n'a pas de racine dans $\mathbb{F}_3$ (car
+ \penalty0 \in \mathbb{F}_3[t]$ n'a pas de racine dans $\mathbb{F}_3$ (car
$f(0) = -1$, $f(1) = 1$ et $f(-1) = -1$), ce qui interdit qu'il
possède une factorisation non-triviale (car si $f = f_1 f_2$ avec
$f_1,f_2$ de degré $<2$, ils seront chacun de degré $1$, donc ils
@@ -498,16 +498,16 @@ $\bar t^i$&$1$&$\bar t$&$-\bar t+1$&$-\bar t-1$&$-1$&$-\bar t$&$-\bar t-1$&$\bar
\noindent Le fait (qu'on trouve ensuite) que $\bar t^8 = 1$ était
prévu par le petit théorème de Fermat généralisé. Comme on a trouvé
$8$ puissances de $\bar t$ distinctes (c'est-à-dire qu'on n'est pas
-retombé sur $1$ avant ce que le petit théorème de Fermat imposé),
+retombé sur $1$ avant ce que le petit théorème de Fermat impose),
l'élément $\bar t$ est primitif. La table ci-dessus est alors la
donnée d'un isomorphisme $i \mapsto \bar t^i$ entre le groupe additif
$\mathbb{Z}/8\mathbb{Z}$ et le groupe multiplicatif
$\mathbb{F}_9^\times$ (tous deux étant cycliques d'ordre $8$). Les
générateurs de $\mathbb{F}_9^\times$ sont alors les $\varphi(8) = 4$
-éléments écrits qui correspondent à un générateur de
+éléments qui correspondent à un générateur de
$\mathbb{Z}/8\mathbb{Z}$ par cet isomorphisme : comme les générateurs
du groupe additif $\mathbb{Z}/8\mathbb{Z}$ sont $1,3,5,7$ (ce sont les
-éléments nombres premiers avec $8$ modulo $8$, c'est-à-dire les
+nombres premiers avec $8$ modulo $8$, c'est-à-dire les
nombres impairs), les générateurs de $\mathbb{F}_9^\times$, autrement
dit les éléments primitifs de $\mathbb{F}_9$, sont $\bar t$, $-\bar
t-1$, $-\bar t$ et $\bar t+1$.
@@ -564,7 +564,7 @@ $\bar t$ est-il primitif dans $\mathbb{F}_2[t]/(t^5 + t^2 + 1)$ ?
Forbenius), $t^{16} \equiv t^6 + t^4 + 1 \equiv t^4 + t^3 + t + 1
\pmod{f}$ (car on a vu $t^6 \equiv t^3 + t$), et en élevant de
nouveau au carré, $t^{32} \equiv t^8 + t^6 + t^2 + 1 \equiv (t^3 +
- t^2 + 1) + (t^3 + t) + t^2 + 1 \equiv t \pmod{f}$, ce qui prouve
+ t^2 + 1) + (t^3 + t) + t^2 + 1 = t \pmod{f}$, ce qui prouve
bien que $f$ divise $t^{32} - t$. On pouvait aussi, bien entendu,
poser la division euclidienne (mais elle est un peu
fastidieuse\footnote{On trouve $t^{32} + t = (t^{27} + t^{24} +